ratios grand voile / voile avant

Discussions théoriques sur l'architecture navale

Modérateur : Modérateurs

Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Tholmorian
Pilotin
Pilotin
Messages : 106
Enregistré le : 02 juil. 2007 16:10
Loisirs : Kayak (modèle custom CK420 en CP)
Localisation : Rhisnes, Belgium

ratios grand voile / voile avant

Message non lu par Tholmorian » 01 juil. 2010 10:12

Hello,
Pourquoi la bordure de la grand voile est plus longue que celle de la voile avant?
Est-ce que ça a un rapport avec le fait que la grand-voile est un peu déventée par la voile avant?
Y a-t-il moyen de calculer un ratio optimum?
Merci pour vos éclaircissements

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 01 juil. 2010 11:42

Pourquoi la bordure de la grand voile est plus longue que celle de la voile avant? C'est quoi cette question en bois ?

Où as-tu vu ça, quand comment, quel bateau, quel programme... C'est aussi pertinent que de se demander pourquoi les bateaux sont rouges !

Il existe des bateaux avec une " bordure de G.V.courte et une bordure de génois longue" Par exemple le Sangria ou le Neptune trident 80. Il existe des bateaux avec une " bordure de foc courte et une bordure de G.V.longue" Par exemple le monotype 750. (http://www.monotype750.org/images/vueprofil.jpg)

Et puis alors...

Chaque solution à ses avantages et ses inconvénients. Il n'y a pas de ratio optimum à calculer. La G.V. n'est déventée qui si elle ou le génois sont mal réglés.

Tholmorian, tu sais, c'est pas pour être désagréable, tu vois, j'essaye de répondre à tes questions bizarres, mais tu devrais peut-être moins chercher à tous calculer, et plus chercher à lire quelques ouvrages théoriques, du genre des Gutelles, ou autre, dans lesquels TOUT est expliqué de façon extrêmement pédagogique. Et puis d'autres ont dessiné des bateaux avant toi, tu peux également t'en inspirer.

Tout se fait, c'est juste une question d'adéquation à un programme.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Tholmorian
Pilotin
Pilotin
Messages : 106
Enregistré le : 02 juil. 2007 16:10
Loisirs : Kayak (modèle custom CK420 en CP)
Localisation : Rhisnes, Belgium

Message non lu par Tholmorian » 01 juil. 2010 12:17

C'est vrai qu'il y a des exceptions.
Je parle en général pour un recouvrement nul.
Quels sont les avantages et inconvénients des deux options?

L'idée que le foc dévente la grand voile est connue (voir "Principles of yacht design" - Larsson, Eliasson - pg 133 "Flow around sail"). C'est parce que la grand voile est coté intrados du foc, où le flux est plus lent.

Je pense que la compréhension passe par la confrontation de l'expérience et du calcul. Mais c'est probable qu'il y aie dans ce cas ci un optimum différent pour chaque condition de navigation.

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 01 juil. 2010 12:51

Tholmorian a écrit : Je parle en général
Justement, il n'y a pas de cas général, chaque voilier est un cas particulier en fonction d'un programme donné.

Ce qui compte, c'est de mettre le C.V. au bon endroit... après que tu aies ceci, http://www.howard-boats.com/images/marshshot.jpg, ou cela http://www.nauticaltrek.com/images/14/13718.jpg, et toutes les variantes entre les deux, c'est une question de programme.

Ainsi, la mode sur les monocoques performants de grand large et les gros catamarans de croisière est de reculer le mat pour avoir un grand triangle avant, pour des raisons totalement opposées : dans un cas, c'est pour avoir une G.V. à plus fort allongement et des spis plus grands, dans l'autre cas, c'est pour le confort de manœuvre, dans la mesure ou il est plus facile de rouler du génois que de prendre des ris.

Quelques règle :

- un mat situer au niveau du centre de gravité de la coque limite le tangage
- un triangle avant court permet de se passer de winch, offre une plus grande finesse donc permet de mieux remonter au vent...
- mais il offre moins de puissance dans la vague, est plus difficile à régler, est moins tolérant aux variations de l'angle du vent... On pourrait palabrer pendant des heures, Il faut faire un choix en fonction d'un programme (et laisser tomber la calculette !).

Ça me rappelle un peu Ghana avec son gréement de ketch : il y trouve des avantages pour son programme, sauf quand il faut passer à la caisse... il a oublié que 2 mats, 2 G.V. etc. coûtait plus cher qu'un seul...
Tholmorian a écrit : L'idée que le foc dévente la grand voile est connue
Cette phrase n'a pour moi aucun sens. LE FOC NE DÉVENTE LA G.V. QUE SI L'UN OU L'AUTRE EST MAL RÉGLÉ... En revanche on pourrait écrire que "L'idée selon laquelle le foc modifie l'écoulement sur la grand-voile est connue."
Modifié en dernier par sly le 01 juil. 2010 14:15, modifié 1 fois.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
mirmily
Second
Second
Messages : 1894
Enregistré le : 07 mars 2008 23:26
Loisirs : Voile, pêche, théâtre,chant choral...
Localisation : Charente Mme (Saintes)/ Côtes d'Armor (Perros)
Contact :

Message non lu par mirmily » 01 juil. 2010 13:05

Désolé mais en fait, il n'y a pas d'exception. Chaque bateau est un cas particulier. Ainsi que chaque gréement qui est choisi en fonction d'une foultitude de critères plus ou moins objectifs allant du rendement à l'esthétique en passant par la facilité de manoeuvre.
Il fut un temps où on ne jurait que par l'effet venturi créé entre le génois à fort recouvrement et la GV puis on a privilégié la puissance de cette dernière et on est passé aux 7/8ème avec tous les stades intermédiaires.
C'est seulement quand le cahier des charge a induit les choix qu'on passe aux calculs (quoique...)

Avatar du membre
mirmily
Second
Second
Messages : 1894
Enregistré le : 07 mars 2008 23:26
Loisirs : Voile, pêche, théâtre,chant choral...
Localisation : Charente Mme (Saintes)/ Côtes d'Armor (Perros)
Contact :

Message non lu par mirmily » 01 juil. 2010 13:08

Bon.
Sly a déjà répondu en plus complet.
Le "Désolé" s'adressait à Tholmorian mais je n'ai pas été assez rapide...

Avatar du membre
ronanm
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 606
Enregistré le : 12 nov. 2006 12:27
Loisirs : architecture navale
Localisation : Bretagne nord
Contact :

Message non lu par ronanm » 01 juil. 2010 13:48

bonjour.
Par rapport à l'efficacité maximale d'une surface de voilure au près, nous bénéficions de l'expérience des bembridge redwings:
coque monotype
voile(s) rouge(s)
surface maxi 18,58 m²
les meilleurs performances sur ses bateaux de près lourds et peu voilés ont été obtenus avec un gréement de sloop (tout a été essayé!) avec un foc sans recouvrement et une grand-voile représentant 2,5 à 2,7 fois la surface du foc. pour les dériveurs on préfère une plus grande GV que l'on choque à la demande au près, cela fait des chevaux supplémentaires au portant pour planer. pour les habitables, on a longtemps préféré les gréements en tête faciles à tenir et permettant de porter une bonne surface de voilure sur un mat court. on a fait des gréements à immense génois et minuscules gv sur des catas mais cela semble tenir du folklore
le moteur, tu le gardes, c'est une sécurité. Mais l'hélice, tu la vires, ça freine trop!

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 01 juil. 2010 14:15

Tu donnes un exemple qui n'est qu'un cas particulier parmi d'autres : il n'y a pas de spi au portant, or, c'est aux allures arrivées qu'il est surtout intéressant d'avoir un foc.

Si on peut gréer un spi, c'est différent.... Sur les catamarans de 18 pieds HT, le gréement est également libre et le foc a été purement et simplement supprimé. Pour les class america, le ratio et la répartition G.V. / Génois n'ont cessé de changer au gré des différents plans d'eau et des parcours...

Donner un "meilleur ratio surface de génois/G.V" n'a donc que peu de sens à mon humble avis... sauf sur une coque donnée, pour un vent donné, une allure donnée, une hauteur de vague donnée...
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Répondre