strip planking

Discussions théoriques sur l'architecture navale

Modérateur : Modérateurs

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

strip planking

Message non lu par Benito » 04 nov. 2009 19:56

Bonjour, je souhaite me lancer cet hiver dans la construction d'un petit dériveur de 4.3m en bois, plus précisement en strip planking. Je voulais savoir comment se procurer ce matériau, il y a t-il des vendeurs, ou bien faut il acheter du bois brut et se tailler ses lames soi meme? d'avance merci, Benito

Popeye
Matelot
Matelot
Messages : 30
Enregistré le : 16 sept. 2009 08:23

Message non lu par Popeye » 06 nov. 2009 18:10

Lorsque je me suis lançé dans mon projet:
http://bruno.jeanson.free.fr/
je me suis posé les mêmes questions.Saches que des lattes toutes préparées coutent cher. Si tu disposes de machines à bois (Combi/Dégau/toupie) il est préférable d'acheter de l'avivé Red Cedar et de débiter les lattes.Le Red Cedar a le mérite d'être léger (d=0,4) , et de bien se marier avec l'époxy .Par contre , il reste fragile et il est fortement recommandé de stratifier la coque (externe et interne).
Si tu ne possèdes pas de combi , peut être connais tu quelqu'un qui peut te dépanner ?
Pour la founiture du bois , je me suis adressé à Boismarine près de St Malo.

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

Message non lu par Benito » 07 nov. 2009 14:34

merci pour votre réponse ainsi que vos belles photos. Pour mon projet, le canot étant relativement petit, je pense que le surcout de lattes toutes faites ne sera pas très important, je serai sûr d'avoir de belles lattes et donc je gagnerai en précision, et j'éviterai une source de problème. Je recherche donc un fabricant mais pour l'instant impossible d'en trouver un sur le net, avez vous des adresses?

Avatar du membre
pilotedebord
Chef de bord
Chef de bord
Messages : 2758
Enregistré le : 25 nov. 2007 12:38
Localisation : loire-atlantique

Message non lu par pilotedebord » 07 nov. 2009 19:10

salut benito,

je pense que si tu précisais d'une manière ou une autre ta localisation, cela permettrait sans doute de t'apporter des réponses. Parce que je me dis que te donner une @ dans le nord alors que tu habites au sud n'est pas une bonne idée économique.

Je dirais que si tu sais exactement ce que tu veux, achetes une planche chez un grossiste en bois (facile, sûrement pas loin du coin de ta rue), amènes là chez un menuisier/ébéniste... et tu lui demandes de te faire les lattes.

voili voila.

François
c'est en faisant qu'on devient faisou

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 07 nov. 2009 20:22

De plus, il n'y a pas d'épaisseurs ni de formes standards .
Il y a aussi plusieurs méthodes :
- joints ouverts
- assemblage à gueule de loup
La fabrication des lattes est à la portée de n'importe quel menuisier et cela reviendra beaucoup moins cher .
des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
athanase
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 563
Enregistré le : 23 oct. 2009 21:12
Localisation : Tarn
Contact :

Message non lu par athanase » 07 nov. 2009 21:38

moi je fais scier du douglas pour 46€ le m3, même tarif si c'est des planches une poutre des chevrons ou des liteaux...., j'apporte bien sure le bois.

L'idée d'aller voir un menuisier est excellente
Et pour trouver ton bois le moins cher, c'est d'aller directement dans une scierie, une petite pas la grosse scierie industriel.....

Exemple de prix pour de l'épicéa la scierie l'achète sur pied a environ 20€ le m3 tu ajoutes 15€ pour la coupe et le débardage soit 35€ le m3 (prix approximatif suivant qualité du bois) soit un total en arrondissant a 100€ le m3 scié

Fait maintenant le calcul au m3 en allant par exemple chez BricoTruc et tu verras la différence.....c'est énorme !!!!


Si je devais faire ma coque de dériveur avec ce système de lattage je là ferais tout en douglas, un classe 3 naturel.

a+
Gréement de jonque pour le Tanto n°2 ( Construction du mat), Etude d'un transportable de 5,50m

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 08 nov. 2009 19:54

le douglas est un excellent choix quand il vient d'Orégon .
:D :D
Je viens d'en user plusieurs m3 pour faire de la charpente .
C'est du bois qu'on acheté sur pied à plus de 500m d'altitude .
Très bien pour de la charpente ou de la grosse menuiserie mais je ne l'utiliserai pas pour un bateau .
En payant les gens normalement, il m'est revenu à env. 1000€ TTC le m3 raboté quatre faces .
Faut pas induire les gens en erreur !
Entre cubage évalué par les forestiers et le bois vraiment utilisable, il y a un rapport de 1/2 .
Il faut payer :
- le bucheron
- le débardeur
- le transporteur
- le scieur
Et après attendre deux ou trois ans que le bois sèche .
:smt058
des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
athanase
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 563
Enregistré le : 23 oct. 2009 21:12
Localisation : Tarn
Contact :

Message non lu par athanase » 08 nov. 2009 21:29

Attention je n'induis pas les "gens" en erreur......se sont les prix de ma région (montagne du tarn +- 900/1000m) où il y a énormément de douglas, d'ailleurs j'ai fais ma maison avec 140m3 de ce bois.

Les prix sont réels je vous l'assure
mes prix s'entendent bois non raboté bien évidemment et le cubage est réalisé juste avant le sciage, avec mon scieur je n'ai eu que très peu de perte rien a voir avec un rapport de 1/2 !!! (il faut dire qu'il est très bon...) les forestiers cube le bois en forêt directement avec leurs machines, les erreurs restent très faible.

pour le séchage cela dépend de quoi l'on parle, le bois sèche à l'air a une profondeur proche du cm/an, donc par exemple mes plots de 27mm mettront 1 an 1/2 pour sécher. Ma maison qui est en rondin de diamètre moyen 26cm "se tasse" encore après bientôt 5 ans de coupe....

Par-contre ma question pourquoi le douglas n'irait pas pour une coque ??
se sont des raisons techniques( n'aime pas l'epoxy ? fibre irrégulière ?...) ou bien mécanique ?
j'attends vos éclaircissements

a+
Gréement de jonque pour le Tanto n°2 ( Construction du mat), Etude d'un transportable de 5,50m

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 08 nov. 2009 21:31

100 € le m3 scié !? Certainement pas !

Dans la scierie dans laquelle je me fournis, le douglas qualité ébénisterie, sans noeud, donc utilisable en construction naval est à 600 € ht le m3, le mélèze (très bien pour border), à 750 € ht, le chêne (très bien pour les éléments de charpente) à 850 € ht et l'acacia (très bien pour les appendices), à 650 € ht. A noter qu'ils proposent débitage, rabotage, et toute mise en forme (tenonage, mortaisage...) à un tarif de l'heure modique. A un tel prix qu'il est inutile d'investir dans un combiné, même d'occasion !

http://scierie-genoulaz.new.fr/

Désolé, on ne construit pas de bateaux avec des grumes entières...Le Douglas qualité charpente ne peut en aucun cas être utilisé, à cause de la présence de nœuds, qui créent une rupture dans la continuité des fibres. Seuls des planches de première qualité peuvent être utilisées.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
athanase
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 563
Enregistré le : 23 oct. 2009 21:12
Localisation : Tarn
Contact :

Message non lu par athanase » 09 nov. 2009 16:05

pour finir la polémique, 100€ c'est le prix que je le paye une fois scié (acheté directement au coupeur/débardeur, en m'occupant du transport) non trié évidemment. il y a donc des nœuds !!! mais j'ai suffisamment de stock pour le trier moi même.

Effectivement, grâce au lien, cette scierie est grande et moderne rien a voir avec celle du village où je vais....une machine très ancienne mais vraiment réglée au poil, d'ailleurs à chaque fois que j'y vais j'ai l'impression de faire un retour en arrière de 40ans mais cet homme "respire le bois" il fait corps avec sa machine, je crois que c'est de plus en plus rare des hommes comme ça....
Alors si j'ai bien compris du douglas sans nœud est utilisable pour de la construction naval....bonne nouvelle

avec des grumes...pourquoi pas si on veux faire un radeau !!!
:wink:

en conclusion je crois qu'il est inutile de polémiquer d'avantage sur le prix du bois, on dit souvent que pour du bois de qualité il n'est jamais assez cher.....

A bientôt
Gréement de jonque pour le Tanto n°2 ( Construction du mat), Etude d'un transportable de 5,50m

Avatar du membre
SVS
Capitaine de Brûlot
Capitaine de Brûlot
Messages : 923
Enregistré le : 03 oct. 2006 19:20
Localisation : Bourgogne

Message non lu par SVS » 09 nov. 2009 17:47

athanase a écrit : Alors si j'ai bien compris du douglas sans nœud est utilisable pour de la construction naval....bonne nouvelle
Attention : du Douglas bien trié peut convenir en construction navale, mais c'est un bois un peu lourd (dans mon coin, je l'ai pesé à 630 kg le m3). La plupart des plans en technique strip planking prévoient l'utilisation de red cedar, mélèze ou épicéa, qui tous pèsent dans les 400-450 kg du m3. En leur substituant un bois de densité 50% supérieure, une coque de 70 kg de lattes (par exemple) s'allourdit de 30 à 40 kg, ce qui commence à faire une différence sensible !

Le Douglas étant beaucoup plus résistant au plan mécanique que les bois blancs sus-mentionnés, on peut envisager des lattes légèrement plus minces. Mais alors le sandwich bois / verre risque d'être moins rigide. À méditer...

A+

SVS

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 09 nov. 2009 18:07

athanase a écrit :...inutile de polémiquer d'avantage sur le prix du bois, on dit souvent que pour du bois de qualité il n'est jamais assez cher....
"Le prix s'oublie, la qualité reste..." (Michel AUDIARD, Les tontons flingueurs)
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

zygomar
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 213
Enregistré le : 02 avr. 2007 10:47
Localisation : Annecy
Contact :

Message non lu par zygomar » 09 nov. 2009 23:37

Waouh ! Discussion très informative en tout cas, déjà merci à tous ! C'est pour ça qu'on vient là.
Le Corsaire, c'est une tente canadienne 3 places qui flotte avec parfois un couteau entre les dents.

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 10 nov. 2009 22:38

SVS a écrit :... mélèze ... pèse dans les 400-450 kg
Pas tout à fait d'accord : Le Mélèze d'Europe (Larix europaea) que l'on trouve dans les Alpes et le Sud Est, pour l'essentiel, présente une densité plus proche des 550 / 600 kg / m3 et jusqu'à 650 kg / m3 (Larix decidua str.s).

Mais on trouve également le mélèze du Japon (Larix kaempferi), dans la Creuse, en Bourgogne, dans le Limousin, et même dans les Côtes d'Armor, dont la densité descend autour de 450 kg / m3, sans certitude concernant une réduction de sa durabilité.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 11 nov. 2009 10:56

Mouais ...

J'ai l'impression que, comme pour le Douglas, plus la croissance est rapide plus la densité est faible et plus il y a de noeuds .

Pour nos usages, que du bois poussé en altitude et dans le froid .
des solutions simples pour se compliquer la vie

zygomar
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 213
Enregistré le : 02 avr. 2007 10:47
Localisation : Annecy
Contact :

Message non lu par zygomar » 11 nov. 2009 11:53

Alien (el les autres ayant l'habitude d'acheter du bois),

Tu comparais récemment les vendeurs de voitures d'occasion aux marchands de bois.

Peut-on tout de même discuter l'origine des bois, les périodes de coupes en confiance ? Sinon j'imagine qu'il n'y a que la connaissance et l'expérience (le testeur d'humidité à portée de la main, regarder les cernes, etc ?) ce qui ne peut s'acquérir tout seul ou en faisant pas mal d'erreurs d'apprentissage non ? Or dans notre situation les erreurs on évite à tout prix.

Patrick
Le Corsaire, c'est une tente canadienne 3 places qui flotte avec parfois un couteau entre les dents.

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 11 nov. 2009 13:08

Dans tous les métiers il y a des gens honnêtes et d'autres qui le sont moins .
Les moeurs changent et le négoce est obligé de se soumettre aux demandes des entreprises .
Il y a des décennies que les grands exportateurs d'amérique du nord et de scandinavie vendent des bois standardisés :
des avivés, de section et de longueur bien définie, de qualité homogène dans un même lot .
Quand on achète une planche, on n'achète pas 30% d'écorce et d'aubier avec et il n'y a pas de surprise .
Les gros scieurs, qui sont d'énormes entreprises automatisées, ont adopté ces méthodes .
Donc on ne prend guère de risques en achetant des avivés chez un négociant . Il faut simplement comprendre qu'il y a des choix différents .

Quand on achète du bois en plot (tronc d'arbre coupé en tranches) c'est un peu différent car, sauf à dépiler et examiner les planches une par une, il y a un peu d'inconnu et il faut un minimum d'expérience .
des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 11 nov. 2009 16:02

Un de mes profs de fac nous disait : "Il n'est pas de commerce sans confiance".

En ce qui me concerne, la scierie dans laquelle je me fournis ne livre pas d'avivés, il faut donc aller dans le séchoir et farfouiller pour trouver son bonheur. Mais le professionnel est quand même là pour conseiller, à partir des besoins du clients et de l'utilisation qu'il veut faire du bois.

Et finalement, aujourd'hui, on peut s'appuyer sur le bouche à oreille, grâce à notre site favori, pour séparer le bon grain de l'ivraie.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

zygomar
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 213
Enregistré le : 02 avr. 2007 10:47
Localisation : Annecy
Contact :

Message non lu par zygomar » 11 nov. 2009 17:47

Entièrement d'accord, la confiance se construit.

La question faisait suite à un commentaire d'Alien et sa précision rassurante.

Je n'ai pas eu encore à travailler des grandes quantités de bois brut et donc presque jamais acheté en scierie.

Un récent article de Bois+ expliquait que souvent les gens qui bossent là ne se tournent pas les pouces et ont l'habitude de discuter avec des pros. Donc l'amateur (qui s'éclaire avec le temps) doit savoir ce qu'il veut pour limiter le temps perdu et les hésitations, se concacrer à la réflexion utile.

Et donc savoir à quoi s'attendre. Vos réponses me font avancer.
Le Corsaire, c'est une tente canadienne 3 places qui flotte avec parfois un couteau entre les dents.

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

Message non lu par Benito » 12 nov. 2009 15:00

d'après tous vos messages et pour revenir à mes moutons, le mieux est de trouver une bille de red cedar de 5 m de long dans une menuiserie et de la faire débiter par le menuisier local. J'habite en région parisienne si certains ont quelques adresses...

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

Message non lu par Benito » 12 nov. 2009 15:02

d'après tous vos messages et pour revenir à mes moutons, le mieux est de trouver une bille de red cedar de 5 m de long dans une menuiserie et de la faire débiter par le menuisier local. J'habite en région parisienne si certains ont quelques adresses...

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 12 nov. 2009 21:04

Ben non !
Le red cedar arrive du Canada tout débité .On le trouve chez les marchands de bois ou de matériaux .
http://www.red-cedar.org/about-wrcea/brochures.htm

Grosso modo, il y a deux qualités (avec des variantes) :
- Knotty
- Clear
c'est à dire avec ou sans noeuds .

On le trouve assez souvent en épaisseur autour de 30mm et largeur de 125 à 150mm . La longueur est en général de 5,50m .

Comme il est souhaitable que les lattes soient débitées sur quartier, en fonction de leurs section on pourra les scier soit directement dans l'épaisseur, soit en deux fois .

En deux fois, on commence par scier un tasseau dont la largeur correspond à celle des lattes plus les pertes d'usinage . Ensuiite on refend le tasseau en fonction de l'épaisseur souhaitée .
des solutions simples pour se compliquer la vie

petitejane
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 282
Enregistré le : 03 juil. 2005 18:25

pour donner une idée

Message non lu par petitejane » 13 nov. 2009 05:30

chez le "marchand de matériaux" le bout de 105*32*4300 est a 21 € ttc,soit 1200 € le cube,c'est cher mais pour 2 ou 3 longueurs je ne vais pas plus loin.
Soit 8 lattes de 10*30=24 cm de couvert pour 21 €.
A recalculer avec les mensurations de ta barque lourde/large,légère/étroite

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

Message non lu par Benito » 14 nov. 2009 15:08

petitejane, tes prix m'intéressent, est ce que tu as une adresse précise pour ces fameux "marchand de matériaux"?

petitejane
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 282
Enregistré le : 03 juil. 2005 18:25

oui

Message non lu par petitejane » 14 nov. 2009 18:16

C'est a Surgères,donc loin de chez toi.
Son nom R.Melin,sinon voir Point P Codibois,Sima ou plus simplement avec les pages jaunes et le téléphone

petitejane
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 282
Enregistré le : 03 juil. 2005 18:25

Et pour compléter

Message non lu par petitejane » 14 nov. 2009 18:21

Si tu n'as pas de machine a bois ça le feras avec une (bonne) scie circulaire ;ajouter un guide de 60 cm en bois ou en alu.

Avatar du membre
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3041
Enregistré le : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien » 15 nov. 2009 09:05

des solutions simples pour se compliquer la vie

Avatar du membre
sly
Second
Second
Messages : 1776
Enregistré le : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly » 15 nov. 2009 09:47

Cela fait plus de 2000€ le m3, et puis, 25mm d'épaisseur, c'est peut être beaucoup pour un dériveur de 4,30. Mais bon cela donne une idée du prix.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...

petitejane
Subrécargue
Subrécargue
Messages : 282
Enregistré le : 03 juil. 2005 18:25

euh

Message non lu par petitejane » 15 nov. 2009 11:19

surface 43 m²...j'ai juste?
Ca fait beaucoup pour une barque!

Benito
Matelot
Matelot
Messages : 29
Enregistré le : 03 nov. 2009 20:21

Message non lu par Benito » 15 nov. 2009 20:23

effectivement je cherche plutot 12m² en 12mm d'épaisseur

Répondre