Knörr

Discussions sur les voiliers habitables non transportables

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Avatar de l’utilisateur
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2704
Inscription : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Knörr

Message non lu par Padélis-Célakélos »

Luc a écrit :Comme je tourne un peu en rond, j'ai dessiné le nouveau roof d'Elendil. Quelque chose en "goutte d'eau" sur charpente lamellée appuyée sur les têtes de membrures ce qui fait disparaître le pavois et génère un cockpit. Je gagne du volume et du confort partout et notamment à la table de carré et surtout deux couchettes supplémentaires à l'avant
Même question que To, tu veux un pont à teugue ?
Et tu supprimes les passes avant ?
Mieux vaut réfléchir à 2 fois et imaginer les transferts de l'équipier vers l' avant du bateau dès que la houle a plus d'un mètre de creux
Luc a écrit :la chaîne de mouillage passera par un tube).
Attention, mouillage entièrement en chaîne dans ce cas, l'orin ne descendra pas de lui même par le tube, il faut un aide à l'intérieur pour le lover
:tchin:
Je bois(e) sans soif !
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2748
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Knörr

Message non lu par wedell »

Pour le roof, j'attendrai les dessins. :?
Pourquoi en un seul coup pour la quille? Á la limite, tu poses le bateau sur le lest et tu perces ta quille aux endroits ad hoc en marquant le lest. Après quoi tu le sors ou déplaces le bateau, finis le perçage et le chambrage des têtes et tu montes tout ça au joint. Ça te parait compliqué?
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
to
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3040
Inscription : 08 oct. 2005 15:55
Localisation : Rennes
Contact :

Re: Knörr

Message non lu par to »

Juste un exemple parmi d'autre d'installation de lest sous un bateau :
http://forum.woodenboat.com/showthread. ... ost4635032
Je suis un acrobate masochiste ordinaire.
Accessoirement président de l'asso, modo, webmaster.
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Re: Knörr

Message non lu par Luc »

Ce n'est pas le perçage qui me semble compliqué (bien que percer du plomb, c'est pas une mince affaire à cause de la fusion induite par l'action du foret) mais bien l'opération de poser le bateau exactement au bon endroit pile poil sur les boulons. Tu me diras que c'est le travail des grutiers...

Quelques dessins (en pointillé vert c'est l'existant, en rouge le livet et la coque, en bleu le projet))

Image

Image

Image
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
pilotedebord
Chef de bord
Chef de bord
Messages : 3097
Inscription : 25 nov. 2007 12:38
Localisation : loire-atlantique

Re: Knörr

Message non lu par pilotedebord »

Bonne idée que relever le rouf. Mais là, je dis qu'il va falloir des acrobates dans l'équipage, y compris les capitaines, pour aller à l'avant. J'ai peur que ça ne soit pas super pratique de ne pas avoir de passe avant. Si le rouf était flush, je dis pas, mais là, va falloir chausser les bottes à ventouses.

Sinon ça a vraiment de la gueule et ça apportera du confort à l'intérieur.

ça doit être jouable.
c'est en faisant qu'on devient faisou
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2748
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Knörr

Message non lu par wedell »

Les formes et les couleurs, c'est un truc strictement personnel. :D
Par contre, tu te prives de pavois, les passavants sont presque inexistants et tu remontes le centre de gravité. :?
Les ponts des bateaux modernes ne sont pas confortables ni très pratiques. En dehors du fait qu'ils sont souvent glissants, il est impossible, en mer, d'y poser quoique ce soit sans que ça passe par dessus bord. Et surtout, leur forme soit-disant étudiée est particulièrement déroutante à la gite. Le pied, marin ou pas a des repères par rapport à la verticalité. Une forme "évolutive" brouille ces repères en les faisant varier à chaque pas. Un pont plutôt plat, un roof aux flancs proches de la verticale, des angles marqués et constants, un pavois contre lequel le pied s'appuie sans hésitation, des mains courantes à bonne hauteur et voilà un endroit où on l'on se sent à l'aise et sur lequel on vit. Un pont bombé, un roof bas et profilé, une absence de pavois et le seul refuge est le cockpit dès force 2.
Faut penser à tout ça.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Avatar de l’utilisateur
donca
Capitaine de Brûlot
Capitaine de Brûlot
Messages : 903
Inscription : 24 mai 2006 12:02
Loisirs : Tout ce qui flotte + voitures et motos anciennes. Ça fait déjà de quoi s'occuper...
Localisation : Bassin d' Arcachon

Re: Knörr

Message non lu par donca »

Luc,

Ton plan me fait de suite penser aux pinasses d' Arcachon autours de moi.

Tapes pinasse Arcachon sur gogole et tu verras qu' elles sont proches de tes lignes. Il en existe de plusieurs forme qui pourront peut être te donner des idées à exploiter/adapter à ton Knorr.
Micka
Avatar de l’utilisateur
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2704
Inscription : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Knörr

Message non lu par Padélis-Célakélos »

Et n'oublie pas que la baille de ton cockpit doit être auto-videuse.
De mémoire c'est obligatoire maintenant avec la nouvelle division 240 pour une nav' à plus de 6 Mn
Mais c'était certainement prévu :wink:

Quand au Roof, c'est l'éternelle équation entre le confort à la mer et le confort au mouillage :?

:tchin:
Je bois(e) sans soif !
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Re: Knörr

Message non lu par Luc »

Merci de vos remarques. Il ne s'agit que de papier et d'encre pour l'heure. Donc je vais reprendre le projet.

@ Pilote: je ne sais pas ce qu'est un pont flush :oops:
@ Donca: merci pour la suggestion. oui, il y a de cela dans l'esprit.
@ Padélis: belle remarque qui rejoint celle de Wedell. Pour l'auto vidange c'est prévu et surdimensionné et pour le mouillage il est déjà tout chaînes. Le cablot lesté est pour un mouillage supplémentaire
@ Wedell: comme toujours, c'est le bon sens qui parle.
@ To: effectivement, cela n'a pas l'air trop difficile sauf qu'il n'y a pas de boulons de quille-lest... Il doit y avoir une super colle aux US... :smt033 On voit juste un peu de sciure sur le dessus du lest. J'aimerai bien savoir comment ils on fait pour percer tant d'épaisseur de plomb, sauf à considérer qu'il s'en suit un taraudage pour boulonner par le haut ???

:tchin:
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2704
Inscription : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Knörr

Message non lu par Padélis-Célakélos »

Et tout simplement en aménageant des cheminées aux bons endroits dans le moule avant coulage ?
Je bois(e) sans soif !
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2748
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Knörr

Message non lu par wedell »

Percer du plomb, c'est surtout fatigant;Mais avec une perceuse de charpente (que tu as sûrement) et une mèche à bois ça se fait bien. Un peu de gras, aussi. Une bonne rallonge sur la poignée de la perceuse évite de faire un soleil à chaque fois que la mèche engage.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Seddar
Pilotin
Pilotin
Messages : 131
Inscription : 19 sept. 2011 20:33

Re: Knörr

Message non lu par Seddar »

Un pont dit flush, c'est un pont continu sans différence de hauteur entre le roof et les plats -bords, ça vient du terme "flush-deck", voir ci dessous:

extrait wiki:

Flush deck est un terme anglophone d'architecture navale. Il évoque le fait qu'un navire soit construit avec un pont supérieur s'étendant sans interruption de l'avant à l'arrière. Il n'y a pas de teugue, pas même un gaillard à l'avant ni une dunette à l'arrière. Les navires de ce type sont dénommés « flush deckers », bien que cela soit souvent pris comme référence à une classe de destroyers de l'United States Navy la classe Wickes. Dans la marine nationale française, les escorteurs rapides, les avisos escorteur ou encore les escorteurs côtiers avaient une coque flush deck. Pour les porte-avions, cela signifie qu'aucune superstructure n'encombre le pont d'envol, ce qui était le cas de plusieurs porte-avions japonais.
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Re: Knörr

Message non lu par Luc »

:twisted: non, ce ne sera pas un destroyer même si parfois la tête des gens sur les autres bateaux dans l'écluse en dit long sur la capacité de nuisance d'Elendil...

J'ai repris le dessin pour donner plus de "pied" au passe avant (qui sera munie de chandeliers et de prises de main fixée sur le roof).

Pour le lest, j'ai déjà le plomb sous forme de gueuses de 25 kg. J'envisage de faire un moule en acier (5 mm) et de fondre la totalité du plomb en une seule fois en maintenant un feu sous toute la longueur du moule. Est-ce une bonne idée ?
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
Padélis-Célakélos
Commandant
Commandant
Messages : 2704
Inscription : 29 nov. 2010 16:02
Localisation : BZH à l'Ouest de l' Horn

Re: Knörr

Message non lu par Padélis-Célakélos »

Et dans ce cas pourquoi ne pas souder des tiges filetées directement dans le moule suivant un gabarit ?
Et après tu conserves le moule avec le plomb ce qui te fera une semelle d'échouage :D
Je bois(e) sans soif !
Avatar de l’utilisateur
wedell
Commandant
Commandant
Messages : 2748
Inscription : 02 oct. 2006 17:44
Localisation : Floirac Charente Maritime

Re: Knörr

Message non lu par wedell »

Si tu utilises ton moule en guise de creuset, il va falloir le pointer sur une structure bien rigide et ne pas lésiner sur les entretoises, en plus de le mettre d'aplomb et d'équerre, sinon il va se bananer, c'est couru d'avance.
Et même comme ça, il faudra le clore par une tôle soigneusement soudée, sinon la flotte se glissera immanquablement entre le plomb et l'acier et ça va boursoufler en peu de temps.
Le bois, c'est comme du contreplaqué massif en plus beau.
Répondre