Knörr

Discussions sur les voiliers habitables non transportables

Modérateurs : admin, Modérateurs

Répondre

0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 0

Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Knörr

Message non lu par Luc »

Bon, je poste ici (suite au post maquette de knörr) parce que le projet en cours est un "habitable" qui sera sans doute plus proche du camping sans étoile que du tout-acajou-bronze-air conditionné.
La totalité sera en bois d'arbre (mais quelques pièces de métal aussi). L'ensemble sera propulsé par une voile (laquelle ? sans doute une carrée ou peut être une latine mais en tous les cas une plus large que haute puisque le knörr n'a pas vraiment de dérive) ainsi qu'un moteur pour faire tourner une hélice... La navigation envisagée est pour l'heure fluviale (Mayenne, Loire et plus loin ?) mais j'envisage le "cabotage".
La quille est faite, les trois premiers couples sont posés. Et là, je parcours les messages et je comprend qu'il me faudra faire une déclaration aux autorités compétentes. Pourquoi ? Là n'est sans doute pas la question...
Bon, donc question:
A quel stade de la construction faut-il déclarer l'objet du délit ?
Le bateaubois en construction devrait peser dans les 1000 kgs ou un peu plus. Je n'ai pas fait de devis... mais vu les sections de la quille et l'épaisseur des clins, je ne dois pas être loin.
Donc, autre question : comment determine-t-on l'hélice pour que le bateau avance tranquillement sans mettre un moteur de torpilleur ou de croiseur ? (j'envisage un petit diesel mais rien de determiné pour l'heure). Et cette hélice doit elle impérativement agir dans le plan vertical ou peut "sortir avec un arbre incliné à 10 degrés ?
Enfin, et se sera tout pour ce soir, je lis ici et là et souvent le mot epoxy. J'utilise ce produit pour scellé mes ancrages de charpente (les sablières) dans la maçonnerie. Hors j'ai utilisé jusqu'ici une colle bi composant de chez sadder (sadder marine). Mon choix est-il judicieux ou suis-je à côté de la plaque ?
Merci aux bonnes âmes qui pourront me diriger sur la bonne source d'info.
Heidegger dit quelque part que toute question présupose le champ de sa réponse...
Bonne soirée.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
sly
Second
Second
Messages : 1778
Inscription : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Re: Knörr

Message non lu par sly »

Luc a écrit :L'ensemble sera propulsé par une voile (laquelle ?)
Je pense que cela ne dénaturerai pas ton embarcation de passer à une voile au tiers peu apiquée, qui sera plus performante qu'une voile carrée et plus facile à utiliser qu'une voile latine.

Luc a écrit : A quel stade de la construction faut-il déclarer l'objet du délit ?
En ce qui me concerne j'ai fait la déclaration il y a 1 an, alors que le canot sera mis à l'eau seulement cet été. A mon avis, plus tôt tu déclares et mieux c'est. De toute façon les seules informations nécessaires pour obtenir la carte sont la catégorie de conception, le nom de la série, l'année de construction, la largeur et la longueur. Le reste peut-être approximatif dans un premier temps, et sera précisé dans le dossier technique et sur la plaque signalétique.
Luc a écrit : on peut "sortir avec un arbre incliné à 10 degrés ?
Oui, mais je ne suis pas spécialiste en la matière.
Luc a écrit : ...une colle bi composant de chez sadder (sadder marine).
Cela te reviendra certainement moins cher d'acheter de la résine pure et des charges diverses pour préparer toi même tes colles, mastics, etc.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...
Avatar de l’utilisateur
alien
Contre-Amiral
Contre-Amiral
Messages : 3083
Inscription : 17 oct. 2005 16:36
Localisation : Bourgogne - Île aux Moines
Contact :

Message non lu par alien »

on peut sans problème incliner l'arbre d'h'élice jusqu' à 15° .
La seule limitation provient du moteur . Les constructeurs donnent un angle à ne pas dépasser . Le risque est que la pompe d'huile se désamorce .

Sader marine : excellent, c'est de la résorcine . Moins cher que l'époxy et plus facile à employer :!:
des solutions simples pour se compliquer la vie
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Merci

Message non lu par Luc »

Merci pour les réponses.
Pour la sortie d'arbre, le moteur sera posé à l'horizontale et l'entrainement de l'arbre se fera par cardan pour permettre un inclinaison.
Vivement le 28 juillet et la disparition du plâtre. Je passe tous les jours sur le chantier et je me mords les doigts :( ...
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
YATRODO
Bosco
Bosco
Messages : 82
Inscription : 14 sept. 2006 17:55
Localisation : Landelies/Belgique

Re: Merci

Message non lu par YATRODO »

Luc a écrit : Je passe tous les jours sur le chantier et je me mords les doigts :( ...
Gardes-en pour façonner le bois :P
Tous sur la balance après les fêtes !
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

se mordre les doigts

Message non lu par Luc »

J'ai pas pu resister. Entre les averses et en équilibre sur un pied, j'ai monté deux plateaux sur les tréteaux pour tracer les pièces des couples 2 et 2'... pour garder les doigts qui débitent le bois.
En lisant les fils de discussion, je me rend compte (confession d'un néophyte) que je suis parti un peu vite. Mon canot de 3,5 mètres se comporte bien, j'en ai déduit qu'un modèle proportionellement agrandi irait de même. Mais il y tous le reste... Position du mat selon le gréement ? répartition des masses (moteur, réservoirs, logistiques de l'équipage...) ? montage d'un gouvernail d'étambot pour agir dans l'axe de propulsion de l'hélice et sans doute naviguer à la voile plus "logiquement" et ainsi de suite. Donc je vais retourner à la table à dessin et tenter de me plonger dans les calculs entrevus dans la rubique théorie et si j'en sors vivant, il me faudra apprendre à diriger un bateau à voile!
Construire c'est bien mais ce n'est pas suffisant.
Merci aux uns et aux autres pour tout ce que j'apprends ici.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
sly
Second
Second
Messages : 1778
Inscription : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly »

Et ne pas oublier le lest, composé à l'origine de pierres bloquées sous les plancher, et de l'eau qui ruisselait dans le compartiment, puisque l'on ne pouvait pas écoper entre les pierres. (horreur, un ballast liquide vieux de 10 siècles, ils sont fous ces vikings !)
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

Reprise du plan

Message non lu par Luc »

Image

La pluie et la reflexion suite aux lectures amènent leur lot de "travail".
Reprise de la mise au plan avec calque pour la recherche de structure et de volume de l'espace habitable.

Pour le lest, je pense le loger sous la carlingue.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

reprise du chantier

Message non lu par Luc »

Plâtre envolé (mais atelle en échange) donc reprise du chantier.
Montage à blanc du pli médian des "prolonges" d'étambot et d'étrave.
Image
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
sly
Second
Second
Messages : 1778
Inscription : 30 avr. 2007 15:47
Localisation : Aix les bains / Saint Raphael
Contact :

Message non lu par sly »

Ton pont est plat si je ne m'abuse... Si c'est le cas tu devrais lui donner du bouge avec une bonne vieille quart de nonante pour éviter des zones de stagnation d'eau au port.
Mmmh, tu vois, Tuco, le monde se divise en deux catégories : Ceux qui ont un pistolet chargé, et ceux qui creusent. Toi, tu creuses... An-y-An-y-An...Ouin, Ouin, Ouin...
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

quart de nonante

Message non lu par Luc »

Aprés avoir cherché les significations de "bouge" et quart de nonante, la remarque me parle au creux de l'oreille et j'en tiendrai compte.
Le choix des termes est par excellence ce qui conduit à la compréhension immédiate par celui qui entend le langage et ses secrets.
Je trouve passionant d'apprendre ces termes.
Merci pour la remarque.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

le chantier continu

Message non lu par Luc »

Image

tous les couples sont en place

Image

assemblage sur épure

J'envisage de monter un mat "à bascule" dont l'articulation sur axe sera au dessus du toit de la partie habitable, au droit du centre de la quille et qui viendra prendre appui au dessus de la carlingue dans un sabot ad hoc, le mouvement de bascule se faisant vers la proue.
Hauteur prévue du mat 5.5 mètres, articulation sur axe à 1,8 mtres de la carlingue. L'objectif est de pouvoir démater et remater sans équipage conséquent pour la navigation fluviale. Est-ce une solution qui tienne la route ?
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
ronanm
Capitaine de bateau lavoir
Capitaine de bateau lavoir
Messages : 606
Inscription : 12 nov. 2006 12:27
Loisirs : architecture navale
Localisation : Bretagne nord
Contact :

Message non lu par ronanm »

pour les voile carrées de rivières, il faut aller voir les chalands de Loire: ils ont un systèmse de mât basculant vers l'avant, ce qui n'est pas idiot en fluvial. Sans chercher, jai trouvé quelques liens: http://projetbabel.org/fluvial/chaland_loire.htm
http://www.valdeloire.org/?PubliId=2393
http://maisonloire.free.fr/article.php3?id_article=107
et plein d'autres liens! En plus ces chalands sont peut-être la dernière trace viking présente en France, ce qui colle assez bien à ton projet; tu tapes chaland de loire sur gogol et tu épluches...
J'oubliais, un autre lien:http://www.voilesdeloire.org/fiches%20p ... utreau.pdf[/b]
le moteur, tu le gardes, c'est une sécurité. Mais l'hélice, tu la vires, ça freine trop!
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

héritage viking

Message non lu par Luc »

Merci pour cette piste. Pour ceux que la question interesse lire le trés interessant ouvrage (collectif) :"l'héritage maritime des vikings en Europe de l'Ouest" aux Presses Universitaires de Caen.
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Avatar de l’utilisateur
Luc
Second
Second
Messages : 1834
Inscription : 02 juil. 2009 08:49
Localisation : Mayenne
Contact :

carlingue et pont interieur

Message non lu par Luc »

Le chantier avance doucement (carlingue et structure des ponts). Travail portes ouvertes. En fin d'aprés midi et le samedi. Les enfants du village viennent voir et les curieux aussi, de temps à autres. Le temps va changer. Il faudra songer à une "couverture" d'hivernage.
Image
Image
Image[/img]
mon dius, fasetz-me la graacia de plan viure a de plan morir
Répondre